Nicolas Le Riche


Warning: extract() expects parameter 1 to be array, string given in /home/balletma/public_html/pages/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/router/class.routing_app.php on line 587

Warning: extract() expects parameter 1 to be array, string given in /home/balletma/public_html/pages/wp-content/plugins/nextgen-gallery/products/photocrati_nextgen/modules/router/class.routing_app.php on line 587

Nicolas Le Riche is one of the greatest French dancers of his generation and has been an Etoile at the Paris Opera since 1993 after a performance of Giselle under the Direction of Rudolph Nureyev. He entered the Paris Opera Ballet school at age ten and joined the corps de ballet six years later; his first ròle was in Gsovsky’s Grand Pas Classique. He was promoted to sujet in 1990 and premier danseur in 1991. Balletmaster Rudolf Nureyev cast him as Mercutio and subsequently Romeo in his version of Romeo and Juliet; he then performed in Nijinska’s Le Train Bleu, in Robbins’ In the Night, Neumeier’s Vaslaw, Lander’s Etudes, Nureyev’s La Bayadère, Mats Ek’s version of Giselle, and Petit’s Le Jeune Homme et la Mort and Les Forains. He performed A Suite of Dances as guest artist at New York City Ballet’s Jerome Robbins celebration in June 2008. As choreographer he has made ballets since 2001, including Caligula to Vivaldi’s The Four Seasons in 2005.

Il entre à l’école de danse de l’Opéra de Paris en 1982 pour finir par entrer dans le corps de ballet en 1988, à l’âge de 16 ans. Promu coryphée en 1989 puis sujet en 1990 et enfin premier danseur en 1991, il est un des lauréats du Prix du Cercle Carpeaux cette même année. C’est à cette époque qu’il danse sous la direction de Rudolf Noureev, qui le plébiscite pour les rôles de Mercutio puis de Roméo dans Roméo et Juliette. Nicolas Le Riche est nommé danseur étoile par Patrick Dupond, le 27 juillet 1993, après avoir interprété le rôle du prince dans Giselle. Il n’a jamais cessé d’interpréter ce rôle (dernière interprétation en date : septembre 2009 à l’Opéra de Paris) Nicolas Le Riche est un artiste qui se livre à de nombreuses expériences artistiques. Il crée entre autres ses propres chorégraphies depuis 2001, tout en continuant sa carrière d’étoile de l’Opéra de Paris. Ainsi, il crée en 2005 Caligula, ballet en cinq actes sur la musique de Les Quatre Saisons de Vivaldi et une création électroacoustique originale où il s’inspire de la vie de l’empereur romain. En 2007, il conçoit pour l’Opéra de Paris un spectacle tout public mêlant danse, musique, peinture et photographie. Ce spectacle, baptisé Echo[1], a été présenté à l’amphithéâtre Bastille. Nicolas Le Riche est l’un des partenaires de prédilection de Sylvie Guillem, avec qui il a très souvent dansé en France et à l’étranger, notamment dans “Marguerite & Armand”, ballet créé par Rudolf Noureev et Margot Fonteyn. Ses saisons récentes à l’Opéra de Paris, comme les plus anciennes, mêlent classique et contemporain, Nicolas Le Riche se refusant par ailleurs à établir un quelconque cloisonnement entre deux facettes d’un seul et même art (idée souvent exprimée en interviews). Le 31 décembre, 2008, il reprend le rôle du Boléro de Béjart à l’Opéra de Paris lors d’une soirée, retransmise sur Arte. En mars-avril 2009, il interprète le rôle principal pour l’entrée au répertoire de l’Opéra National de Paris du ballet “La Troisième symphonie de Mahler” de John Neumeier. En mai 2009 il interprète le rôle d’Oneguine de Cranko. En décembre 2009, il aborde pour la première fois les rôles mythiques des Ballets Russes à l’Opéra de Paris : le Faune dans “L’Après-midi d’un Faune”, créé par Nijinsky, et Petrouchka dans le Ballet du même nom. Il a été nommé Chevalier des Arts et Lettres ainsi que Chevalier de l’Ordre national du Mérite. Nicolas Le Riche est marié à la danseuse étoile de l’Opéra de Paris Clairemarie Osta, et est papa depuis juin 2004 d’une petite Eve.

nicolas-le-riche-banner-size

Picture 7 of 12